Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) n’est pas « mort » dans le Fouta. En tout cas à Kanel, dans la commune de Orkadiéré, le mouvement Relief (rencontre des libéraux engagés du Fouta) a réaffirmé son encrage au sein du PDS.

A la fin du meeting de ralliement de Malal Hamidou Sy, accueilli dans les rangs de l’APR par Monsieur Abdou Karim Sall, des membres du PDS ont fait face à la presse pour renouveler leur fidélité à leur candidat, Karim Meissa Wade, lors de la prochaine présidentielle, prévue en 2019.

Selon Samba Camara, membre du PDS dans la commune de Orkadiéré, par ailleurs Secrétaire général adjoint de RELIEF, tous les responsables libéraux de la commune de Orkadiéré, dont Sadio Ba, Oumar Diallo, Demba Diallo, responsable départemental de la fédération libérale de Kanel, Madame Coumba Sanghott, engagée dans le PDS sont tous réunis pour apporter des précisions suite au ralliement à l’APR de Mala Hamidou Sy.

« Nous nous sommes réunis pour faire une contre-déclaration des allégations de notre ex-responsable, Malal Hamidou Sy qui a soutenu rejoindre l’APR avec tous les militants du PDS ».

Faux, rétorquent-ils, « on a eu l’occasion de faire une tournée dans la commune de Orkadiéré et nous avons eu l’assurance de tous les responsables libéraux qui ont réaffirmé leur encrage au sein du PDS », a dit Samba Camara. Selon lui, Malal Hamidou Sy a rejoint tout seul, il n’est parti avec aucun responsable politique du Parti Démocratique Sénégalais.

Sur le cas de Sada Ndiaye, baron du PDS annoncé à l’APR, les libéraux de Kanel restent serins. «Nous ne sommes pas ébranlés par cette défection ». « Nous sommes aujourd’hui plus qu’hier engagés dans la formation libérale. Nous restons et réitérons notre soutien au Président Abdoulaye Wade qui a tout fait pour le Fouta et les foutankés de manière générale. Nous restons au PDS pour porter notre candidat Karim Wade à la magistrature suprême du pays.

Pour rappel, la rencontre des libéraux engagés du Fouta rassemble des militants et sympathisants de cette partie du pays et de la diaspora qui s’emploient à massifier et à redynamiser le parti démocratique dans le Fouta afin de contribuer dans un élan irréversible à la reconquête du pouvoir en portant Karim Wade à la magistrature suprême, dès 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez ici
Votre nom