La Compagnie agricole de Saint-Louis (CASL) est dans l’impasse. Ce projet qui exploite 540 hectares dans la vallée est aux bords du gouffre à cause d’une guerre de ses actionnaires. En effet, l’administrateur et fondateur Laurent Nicolas a été viré de ses postes exécutifs. Du coup, il a porté plainte à Paris (France) contre Frédéric Leroux qui représente un fonds actionnaire dans CASL.

Une bataille judiciaire qui risque de saper le développement de ce projet sur lequel le Sénégal compte dans le cadre de son objectif d’autosuffisance en riz. Ne parlons pas des investissements à milliards qui sont menacés.

Pour vous donner une idée, la CASL a bénéficié d’un prêt de 31,4 millions d’euros, soit près de 20 milliards de F Cfa de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Banque européenne d’investissement (BEI).

DAKARACTU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez ici
Votre nom