Le Professeur Abdoulaye Bathily tire sur la sonnette d’alarme. Selon lui, le Sénégal est dans une situation très dangereuse, du fait du trafic très dense de drogue, du blanchiment d’argent, de l’enrichissement illicite qui ont fini de gagner le champ politique et de prendre des proportions très inquiétantes.

« Notre pays est dans une situation dangereuse. Le Sénégal est un des pays où le trafic de drogue, l’enrichissement illicite, le blanchiment d’argent sont le plus visibles. L’argent sale coule à flot dans ce pays aujourd’hui. C’est un danger pour la démocratie et la cohésion dans ce pays », a-t-il dit avant d’indexer les politiciens comme étant les principaux acteurs de ces différents fléaux qui gangrène la société sénégalaise.

« Il faut que mes camarades de Benno Bokk Yakaar sachent raison gardée. Egalement, il faut que certains leaders de l’opposition se calment un peu. Ils étaient là de 2000 à 2012 et on sait tous ce qu’ils ont fait », dit-il.

Abdoulaye Bathily n’est pas d’accord avec le Président de la République, Macky Sall, sur la question du parrainage pour la présidentielle de 2019. “Je ne suis pas pour ce parrainage. C’est antidémocratique. Je n’ai pas les détails de sa modalité pratique, mais il parait qu’on demande aux potentiels candidats de recueillir les signatures de 1% de l’électorat pour pouvoir participer à la présidentielle de 2019. Comment avant l’élection savoir qu’un candidat n’aura pas 1%? Comment authentifier les signatures des millions de personnes qui devront parrainer des candidatures ?

Aucun système au monde n’est suffisamment outillé pour faire ce contrôle. On a théoriquement un fichier de 6 millions d’électeurs alors que des milliers de Sénégalais n’ont pas leurs cartes d’électeurs”, fait-il remarquer.

WEBNEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez ici
Votre nom