« Le pavillon de l’exil » est le thème de l’exposition d’art de l’Institut Culturel Français ouverte au public depuis le 28 Avril et qui prendra fin le 3 Juillet prochain. Dans le cadre de la biennale Off de Dakar , cette exposition a fait escale à Saint- Louis pour profiter des moments du festival de jazz international. L’idée originelle de cette exposition émane de l’artiste marocain Mounir Fatmi. Elle parle de l’immigration , et est une idée d’un espace nomade d’exposition. Et selon Aliou Kébé responsable de la galerie du fleuve de l’institut les exposants peuvent se déplacer dans différents musés et expositions.

« Le pavillon de l’exil » regroupe 25 artistes qui viennent de la France , de la Tunisie , du Portugal , de la gréce , du Sénégal entre autres. « Pour cette expo nous avons deux sénégalais Victor Diop dont un artiste de Saint- Louis du nom de El hadj Keita » a soutenu M. Kébé . Pour le critique d’art français Marie Deparis Yafil c’est un concept à saluer et à découvrir car l’exposition parle de l’immigration et des problèmes quotidiens avec la désolation des populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez ici
Votre nom