A la direction du Centre des Œuvres Universitaires on salue aussi la décision de la CESL qualifiée de « sagesse » par le directeur Pape Ibrahima Faye. Ce dernier a remercié tous les acteurs qui ont eu à participer à la pacification notamment le Syndicat Autonome des Enseignants du Sénégal , section UGB et WASANAR. « Nous tirons le chapeau à l’ancien recteur Pr Baydallaye Kane qui n’a ménagé aucune effort pour le rétablissement de la communication entre administration et étudiants » a-t-il avancé. Et il rappelle que les œuvre sociales n’ont jamais été en vacances à l’UGB malgré la crise car les étudiants dorment et mangent au campus social. « Le service a toujours continué et toutes les dispositions prises avec l’engagement des PATS du CROUS » a-t-il soutenu. Selon M. Faye malgré tous les dégâts le personnel s’est sacrifié pour que les œuvres sociales soient debout pour offrir un meilleur service. En tant qu’ancien pensionnaire de l’UGB , le directeur du CROUS se désole du temps perdu. Mais il pense que c’est de leur devoir de soutenir leurs frères étudiants avant de présenter encore ses sincères condoléances à la communauté universitaire en formulant des prières à la mémoire de Feu Fallou Séne. Parlant de l’hébergement Pape Ibrahima Faye rassure que tout est mis en place et que malgré l’insuffisance du budget le CROUS tente vaille que vaille de satisfaire les besoins des pensionnaires de Sanar. S’agissant de l’installation des modules pour juguler l’insuffisance de nombre de lits, il a tenu à rappeler que le ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation va prendre en charge cette question. A préciser aussi que deux nouveaux villages sont en état de construction. Dans les deux restaurants , les prestataires privés ont fini de mobiliser les personnels pour faire face au rush annoncé avec la reprise des cours annoncée Lundi prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez ici
Votre nom