Podor : Les populations de Toufndé Bali listent leurs problèmes à Moussa SOW du PUMA qui leur souffle des lueurs d’espoir. ( Vidéo)

0
22

Les populations de Toufndé Bali situé à 4 kms de la commune de Ndioum dans le département de Podor ont étalé leurs doléances à Moussa SOW coordonnateur du PUMA (Programme d’Urgence de Modernisation des Axes et Territoires Fontaliers) parrain de leurs journées culturelles. Dans cette zone les habitants boivent et se baignent dans le fleuve du Sénégal. L’eau potable est un liquide inconnu. A cela s’ajoute l’inexistence de poste de santé , et d’établissements scolaires. Pire Toufndé Bali est sans électricité alors que les poteaux électriques de haute tension passent sous le nez des populations. Des doléances qui ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd car le coordonnateur du PUMA Moussa SOW a précisé que le chef de l’Etat conscient de ces problèmes a mis en place un tel programme pour prendre en charge les préoccupations des populations qui vivent à hauteur des frontières. « Nous avons constaté de visu les problèmes et nous allons corriger les disparités sous la conduite du chef de l’Etat Macky SALL très déterminé à sortir ces habitants de ces situations » a-t-il dit.

Ces journées culturelles ont été une occasion pour le PUMA de faire une large communication sur ses objectifs et sa mission et plus particulièrement aux projets d’aménagement des terres dans l’île à Morphil. En effet selon le coordonnateur du PUMA il s’agit de trouver un cadre de concertation pour sécuriser les terres au profit des populations autochtones et aux acteurs de l’agrobusiness. « Toutes les potentialités sont réunies dans cette zone pour une atteinte à l’autosuffisance alimentaire, alors il est de notre devoir de combiner les stratégies pour que tout un chacun puisse tirer profit » a-t-il précisé. Ainsi avec ce projet d’aménagement , l’Etat parviendra à réduire l’insécurité alimentaire dans ces zones frontalières , réduire le chômage , l’exode rural et l’immigration clandestine dans les zones pourvoyeuses , contribuer à l’atteinte des objectifs du PSE avec l’autosuffisance en riz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez ici
Votre nom