La soif est le mal de Boudiouck Peul dans la commune de GANDON. Les habitants l’ont manifesté vigoureusement. Exprimant leur ras-le bol devant le manque de ce liquide vital ils ont arboré du rouge. Et ils pointent d’un doigt accusateur les responsables de l’APR qui selon eux lors de la campagne des législatives leur avaient promis une extension mais en vain. Face à cette promesse non tenue les populations de Boudiouck Peul ont déclaré ces derniers « non grata » dans leur village. En effet ces responsables leur avaient fait mirer de belles choses. Mais avec la présidentielle elles disent tout haut que ça ne se passera pas aussi facilement. Pour boire les habitants de Boudiouck Peul déboursent 750 par jour pour obtenir l’eau acheminée dans le village par des charrettes d’ânes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez ici
Votre nom