Des animateurs de radios communautaires , journalistes de sites en ligne , et des bloggeurs venant des régions de Louga , Matam et Saint- Louis sont en atelier de renforcement depuis ce lundi matin et ceci pour trois jours dans la cité tricentenaire. L’UNESCO en partenariat avec la COMNAT , l’URAC , et l’APPEL, organise cet atelier pour renforcer les capacités des acteurs des médias locaux et nationaux au Sénégal dans l’intégration de la dimension genre et la production de contenus et reportages sensibles au genre , aux conflits et à la lutte contre les discours violents en ligne. Le représentant du ministère de tutelle , Ousseynou Dieng directeur de la communication est revenu sur l’importance de cet atelier. Selon lui le secteur des médias est en pleines mutations profondes. Il pense également que le développement du pays se fera avec les médias et que la question du genre occupe un point central dans le tissu socioéconomique . C’est pourquoi à l’en croire le ministère est en train de réfléchir sur la mise en place d’un plan institutionnel qui prend en compte le genre. Pour Abibatou SYLLA de la COMNAT cet atelier est d’une importance capitale. Le représentant au maire la commune de Saint- Louis Mor TALLA KEBE abonde dans le même sens précisant aussi que l’axe Nord nourrit de grands espoirs vu ses potentialités économiques. Et il pense que le renforcement de capacités en genre est nécessaire pour les acteurs de médias. Quant à Bédy Mbow de l’URAC , elle est revenue sur le programme qui est déroulé au Maroc et au Sénégal. L’atelier de ce matin est une composante de ce programme : Prévenir la violence et promouvoir l’égalité des sexes par le biais des médias au Maroc et au Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez ici
Votre nom